Nouveau spot | Ty Taz Wakepark

blank

Nouveau spot | Ty Taz Wakepark

Faire du wake à Quimper, c’est désormais possible ! Avec le Ty Taz Wakepark, ridez en pleine nature sur un étang. Voici l’histoire de ce wakepark à travers les propos recueillis par Ouest France.

Ouvert depuis le 22 Juin

Dernière ligne droite, pour Graziella Kermoal Coïc : ici, à Quimper (Finistère), sur le bord de la route de Bénodet, juste à côté de l’ancienne briqueterie Joncour, s’étendait une friche. À coups de débroussailleuse et avec l’aide de sa famille et de ses amis, elle a remis en état le chemin d’accès donnant sur l’un des deux étangs, les anciennes carrières de l’usine.

Deux téléskis nautiques ont été installés, traversant le plan d’eau. La végétation a été éclaircie de façon à créer un terrain enherbé donnant sur l’étang bordé par le bois. Une caravane et deux billigs pour cuire les kouigns bigoudens, une terrasse en bois, quelques tables et une guirlande lumineuse donnent au lieu un air de guinguette. Le samedi 22 juin 2019, Graziella Kermoal Coïc a ouvert les portes du wakepark Ty Taz.

ty-taz-2

Coup de cœur pour l’endroit

Un projet de longue haleine, porté par la jeune femme originaire de Quimper. Elle raconte : « Lorsque j’ai eu l’idée de ce projet, il y a quatre ans, je vivais dans le Morbihan. J’étais infirmière. Je pratiquais des sports nautiques et c’est lors d’un surf trip en France que j’ai découvert un wakepark. » Dans son métier d’infirmière, les contrats sont courts, la situation instable. « J’avais envie d’autre chose. »

Il lui faudra trois ans pour monter son projet. En 2016, de retour dans le Finistère, elle découvre le site de Menez-Billy, par le biais d’un ami. « J’ai eu le coup de cœur pour cet endroit », dit-elle. Elle lance les démarches. « Je devais aussi prouver que mon activité n’allait pas nuire à l’aspect naturel du site. » Elle développe : « Les téléskis nautiques sont installés avec des vis, il n’y a pas de fondations en béton. Cela ne fait que très peu de bruit et n’altère pas la qualité de l’eau, qui est bonne ici. »

Elle veut créer un lieu accessible et une ambiance familiale. L’un des deux téléskis sert aux débutants. Les spectateurs peuvent s’installer au bord de l’étang pour regarder.

ty-taz1

Une alternative pour les sportifs

Construire un parc de sports nautiques à deux pas des plages ? « Justement, c’est le top,assure Graziella. C’est sécurisé pour l’initiation et les sportifs y trouvent une bonne alternative quand les conditions sont mauvaises pour aller en mer par exemple »,explique-t-elle. La pratique du téléski nautique est un mélange de surf, de kitesurf, de snow, de skate, avec des tremplins installés sur l’eau. Des moniteurs encadrent les pratiquants, quatre maximum sur une session d’une heure. Des paddles seront proposés à la location, pour une promenade sur une partie de l’étang.

Le wakepark sera ouvert tous les jours de l’été. Graziella Kermoal Coïc aurait pu prendre la suite de sa mère au sein de l’entreprise familiale. Elle aurait pu continuer à enchaîner les CDD comme infirmière. Elle a décidé d’investir dans sa passion de la glisse. Un changement de vie ambitieux pour la jeune femme de 29 ans. Bien aidée, elle insiste, par ses amis, sa famille (même les grands-mères de 81 ans qui sont venues aider pour la peinture) et de « belles rencontres », enthousiasmées par le projet.

Retrouvez un autre téléski qui vient d’ouvrir, cette fois dans la Loire, le téléski de Saint-Pardoux !

Trouvez tous les spots de wake dans le monde avec

logo_spotyride_couleur



Banner-Spotyride-Unleashed-low
blank
Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere